Les actions et résultats

Depuis 1998, et la toute première rencontre avec Ernesto, un enfant bolivien nécessitant des soins importants, l’action de l’association (qui depuis porte son nom) n’a cessé d’évoluer pour se développer et obtenir des résultats très concrets en faveur de l’accès aux soins des Boliviens.

Aujourd’hui cette action se traduit par des réalisations significatives. Notamment :

  • l’ouverture d’un centre de soins de premier niveau à Trinidad

  • la signature de plusieurs conventions destinées à favoriser les échanges humains et matériels avec la Bolivie.

-> Voir aussi la rubrique ACTUALITES

 

Rétrospective

 2012-2013

Signature de conventions capitales pour l’avenir :

  1. Convention Association Ernesto – Franco Mojeno Bolivia – ministère de la santé et des sports = facilite les échanges douaniers, la circulation des candidats à la formation en France et valide les diplômes français obtenus.

  2. Convention Association Ernesto – Université de Trinidad – Université de Montpellier 1 = permet la formation en France de médecins dans des spécialités déficitaires dans le Beni.

  3. Convention Association Ernesto – Franco Mojeno Bolivia – Gouvernement autonome du Beni effective en octobre 2013 (voir album photos) = faciliter la venue en France des médecins boliviens hospitaliers, valider les diplômes des médecins boliviens obtenus en France, participer économiquement à des programmes ciblés de santé (ex : chimiothérapies anticancéreuses, dépistages et traitements du diabète, suivi des grossesses à risques) et aider à la construction prochaine d'un centre de soins primaires géré à égalité par les trois partenaires dans lequel consulteront tous les jours les médecins de la Franco Mojeno Bolivia.

  4. Convention de coopération Association Ernesto – Franco Mojeno Bolivia = garantir le succès du choix des candidats à la formation en France

  1. Convention formelle de coopération Association Ernesto – Mairie de Trinidad

La demande de contacts puis l’implication totale de l’Ambassade de France dans la formation à la langue française des médecins boliviens candidats au séjour en France.


2011

Nouveau séjour de l’équipe, enrichie de la présence de JP Hladky et F. Rivier. 

Cette date marque un tournant dans notre intervention en Bolivie, concrétisé par :

- l’implication totale de nos confrères boliviens et leur remarquable organisation de notre activité
- le succès public des consultations
- l’affluence inédite de la quasi-totalité des médecins boliviens à nos conférences du soir
- la volonté partagée d’aller vers une institutionnalisation de nos échanges

 
2009 et 2010 

Le nouveau séjour voit l’intégration à l’équipe de MM Faye, angiologue, et F. Quenin, technicienne radio. L’association offre à l’hôpital pour adultes German Bush un échographe doppler à la technique duquel le MM Faye initie des confrères boliviens.

Ces séjours voient aussi se développer encore la chirurgie vasculaire et l’imagerie, cette deuxième connaissant un remarquable essor du fait de l’investissement en scanner par chaque hôpital (German Bush et Materno-Infantil) : N. Leboucq et F. Quenin font des diagnostics précis et initient aux techniques du scanner les jeunes collègues boliviens.

Les conférences de formation en chirurgie vasculaire, angiologie, imagerie et diabétologie connaissent un succès croissant.


2008 

Retour avec JM Cardon, chirurgien vasculaire et N. Leboucq, radiologue : travail de chirurgie, d’imagerie, de médecine et surtout conférences de formation en chirurgie vasculaire, en imagerie et diabétologie.
Décision de former un chirurgien bolivien à la chirurgie vasculaire en France : venue et prise en charge de ce chirurgien pendant 6 mois, par MM Faye et JM Cardon. Cette tentative louable et remarquable se soldera pourtant par un échec qui permet à l’équipe de mieux intégrer l’importance du facteur humain et culturel.

Dans le même temps, l’association équipe l’hôpital Materno-Infantil de Trinidad d’un échographe complet, acheté en France, et décide de former, à Nîmes et Montpellier, un confrère gynécologue à l’échographie obstétricale. Cette deuxième opération est un net succès et le Docteur Roberto Velasco est un élément important de l’équipe bolivienne.


2006-2007

Réorientation vers Trinidad grâce notamment à un confrère de Santa Cruz, Désirée MOSTAJO, gynécologue obstétricienne, qui nous met en relation avec des confrères de cette ville.

Depuis, l’association s’implante dans cette région, le Beni (dont Trinidad est la capitale), où elle a trouvé une situation favorable au développement de son projet. Dès lors les actions s’enchainent et l’équipe médicale s’étoffe.

En octobre 2007, séjour d’1 semaine avec livraison pour l’association d’un fauteuil dentaire complet à l’hôpital German Bush.


2000 à 2005

Retour en Bolivie et tentative d’implanter un centre de soins à La Higuera, puis Pucaria, commune voisine à laquelle est rattachée La Higuera. Echec total lié au manque de préparation de la population et à la propension à la corruption des personnes sensées appuyer le projet.


1999

Ernesto vient en France pour un bilan complet de son handicap qui, hélas, n’est pas curable. Mise en place d’un programme de prise en charge kinésithérapique pour un an, financée par l’association.


1998

Rencontre d’Ernesto en Bolivie, au hameau de La Higuera et décision de le faire venir en France

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×